Abus sexuels

Le thérapeute : de la prise en charge du trauma à l'accompagnement judiciaire

14 avril 2023 de 9h à 17h

Bérengère Bevernaegie

Prix de la formation : 150 euros

Pour vous garantir un encadrement de qualité,
nous limitons le nombre de participants.

Si le nombre d’abus recensés par l’OMS ne cesse d’augmenter (officiellement 25% de la population féminine), nous ne pouvons que déplorer le nombre restreint de victimes qui déposeront plainte.

Sentiment de culpabilité, honte, confusion, crainte ou simplement manque d’informations, la plupart d’entre elles restent persuadées que leur démarche n’aboutira pas.

A l’époque du mouvement Me Too, on a tendance à s’imaginer qu’il est aujourd’hui plus simple pour les victimes d’oser évoquer les intrusions dans leur intimité (attouchements, viols, attentat à la pudeur, abus répétés ou non, extra ou intra familiaux, dans l’enfance, à l’âge adulte, dans le passé ou bien encore au moment du suivi thérapeutique), mais la libération de la parole n’est pas si aisée et l’accompagnement reste délicat.

En tant que thérapeutes, nous sommes souvent confrontés à cette problématique et bon nombre de traumas découlent de ces abus.

Comment désensibiliser ces traumas grâce à l’hypnose ? Parfois, la désensibilisation elle-même, n’est pas suffisante parce que la victime demande à être reconnue en tant que telle mais comment ?  Quel est le délai de prescription ? Quand voir un médecin ? Quels sont les organismes qui peuvent accueillir et soutenir la collaboration avec le travail thérapeutique réalisé ? Faut-il toujours intervenir en réseau ? 

Autant de questions qui reviennent souvent dans le travail thérapeutique, et que nous aborderons sans tabou au cours de cette journée riche en exemples cliniques et conseils pratiques.

Chaussée de Charleroi 590
6220 Fleurus

© 2022 Tous droits réservés